Pierre Loti

 

 

  Pierre Loti :

 né à Rochefort Charente-Maritime

 le 14 Janvier 1850-

 décédé le 10 juin 1923

   ************

de son vrai nom Julien Viaud

Il est reçu à l'école Navale en 1867

embarque en 1869 pour un premier voyage

en Méditérrénée;

la carrière de marin de Julien Viaud commence;

ses voyages lointains aussi, Il se met à écrire des articles

pour les journaux de la métropole ,et des ébauches de romans

qu'il garde e réserve.

 

Aziyadé :son premier livre paraît sans nom d'auteur.

Ce roman n'a aucun succés ;sa carrière est  lancé grâce à

Madame Juliette Adam

  ***********

 

le Mariage de Pierre Loti  publié en 1880

le fait connaître sous ce nouveau nom et rencontre un écho flatteur.

   ***********

 

mais sa vie de lieutenant de vaisseau se poursuit.

 

Tahiti , l'Extrème Orient , Tonkin , Saïgon , Formose , le Japon ,

   ***********

et des affectations à Rochefort où il s'ennuie , écrit et aménage

de façon extravagante sa maison natale avec ses souvenirs

de voyage, mais c'est bien son pays Charantais et la

Bretagne toute proche qui lui inspireront ses ouvrages les plus célèbres.

 

Mon Frère yves -1883

Pêcheurs d'Islande - 1886

( histoire d'amour et de mort qui connut un immense succès )

  ***********

 

on retrouvera le Japon à Nagasaki 

-dans Madame Chrysanthème -1887

  ***********

le roman inspirera à Puccini :

l'opéra Madame Butterfly  ,  qui sera créé en 1904

 

le roman d'un Enfant - 1890

  **********

 

Loti est élu en 1891 -à l'académie Francaise  au fauteuil 13

au sixième tour de scrutin par - 18 voix sur - 35 votants ,

contre Emile Zola  en remplacement

  d'Octave Feuillet ,

la cabale contre Zola menée par

  Anatole France

et quelques femmes du monde font de lui

 << le plus jeune immortel de France >>

  ************

 

Le pays Basque lui inspire :

 

  Ramuntcho - 1896

  Judith Renaudin - 1898

  **********

 

en 1900 affecté à bord du REDOUTABLE

il part presque 2 ans

 en  Extrème Orient , en Turquie , en E gypte ;

  **************

les voyages lui inspireront des récits des descriptions de sites;

 

 les derniers jours de Pékin , vers Ispahan , la mort de Philae

 le Pélerin d' Angkor , écrit en  -1901 - publié en -1912

   *************

 

mis à la retraite en - 1910

mais  en  - 1914 - ayant demandé à être  mobilisé ,

il sera affecté comme agent de liaison auprés

du Général Gallieri,

 

il publie pendant 4 ans des reportages de guerre,

et plusieurs récits:

 

la Hyène Enragée

 *********

 

 cité à l'ordre de l'arméeen - 1918

il est élevé à la dignité de la grande Croix de la

 Légion d'Honneur en - 1922

 

 il se retire à Handaye

c'est la qu'il décède le -10 juin 1923

 

il aura des funérailles  nationales,présidée par le

pasteur  - Marc Boegner

 

dans l'Ile d'Orléon ,où il avait souhaité être Inhumé.

 



31/10/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres