Jean de la Fontaine

 

 

  Jean de la Fontaine

   **************

 

 Né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry

 décédé le 13  avril 1695 à Paris

      **************

Poète Français de la période classique dont l'histoire

littéraire retient essentiellement les Fables,

 et dans une moindre mesure les contes licencieux.

 

 on lui doit cependant des poèmes divers,

 des petites pièces de Théâtre, et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.

 Reçu à l'académie Française en 1684.

 Mélé aux débats de l'époque, il se range dans le parti

 des anciens ,dans la fameuse querelle des anciens et des modernes.

C'est en s'inspirant des fabulistes de l'antiquité greco-latine

 et en particulier de l'Esope ;

Qu'il écrit les Fables qui font se renommée;

 

Les Fables de la Fontaine

  ****************

 

Sont toujours considérées de nos jours

 comme un des plus  "Grands Chefs D'Oeuvres "

                                      ***************

 de la littérature Française.

 Le Fabuliste a éclipsé le conteur d'autant que le souci moralisant a mis dans l'ombre

 les Contes licencieux publiés entre

1665 et 1674

 

 Il a passé ses premières années à Château-Thierry

 dans l'Hôtel particulier de ses parents.

Il gardera cette maison jusqu'en 1676

Classée monument historique en 1886

Aujourd'hui le Musée

 

   - JEAN DE LA FONTAINE -

      ***************

 

 

   ****************************************************************

 

 

Quelques vers de Jean de la Fontaine

     **********************

 devenus Proverbes

   ************

 

Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute

 " Le Corbeau et le Renard"

   *********

La raison du plus fort est toujours la meilleure

  "Le Loup et L'Agneau"

   **********

Si ce n'est pas toi, c'est donc ton Frère

  " Le Loup et L'Agneau "

    *********

Plutôt souffrir que mourir,

c'est la devise des hommes

  "La Mort et le Bucheron "

   **********

Garde toi ,tant que tu vivras, de juger

 les gens sur leur mine

  " Le Cochet,le Chat et le souriceau "

    ***********

J e plie et ne romps pas

 "Le Chêne et le Roseau "

   ************

Il faut autant qu'on peut obliger tout le monde:

on a souvent besoin d'un plus petit que soit;

 " Lion et le Rat "

  **********

Patience font plus que force ni que rage;

 " Le Lion et le Rat "

  **********

Et bien fou du cerveau qui prétend contenter

tout le monde,tout le monde et son Père;

 " Le Meunier , son Fils et L'ÂNE "

  *************

Ils sont trop vert,dit il , et bons pour des goujats,

 " Le Renard et les Raisins"

   *************

La Méfiance est mère de la sûreté,

 " Le Chat et un vieux Rat "

   ************

 Petit poisson deviendra grand

 " Le Petit Poisson et le Pêcheur "

  *************

Un tiens vaut ,ce dit on ,mieux que deux tu l'auras,

  " Le Petit Poisson et le Pêcheur "

   ************

Le Travail est un trésor

 " Le Laboureur et ses Enfants "

  *************

Rien ne sert de courir ,il faut partir à point,

  " Le Lièvre et la Tortue "

   *************

Aide toi le Ciel t'aidera 

 " Le Charetier embourbé "

   *************

Selon que vous serez puissant , ou misérable.

Les Jugements de Cour vous rendrons blanc ou noir.

 Les Animeaux  Malades de la Peste "

  **************

Il est Pris qui croyait  prendre;

 " Le Rat et L'Huitre "

  **************

Amour, Amour, quant tu nous tiens,

On peu bien dire Adieu Prudence:

  "Le Lion Amoureux "

  **************

Mais les Ouvrages les plus Court, sont toujours les Meilleurs;

 " Discours à Monsieur de La Roche Foucauld "

 ***************

Que de tout inconnu le sage se méfie;

 " Le Loup et le Cheval "

  ************

Il ne faut jamais vendre la Peau de L'Ours,

Qu'on ne l'ait mis à  par terre;

 " L'Ours et les deux Compagnons "

   ************

 Qu'on me rende Impotent, Cul-de-Jatte,Goutteux,Manchot,

pourvu qu'en somme je vive, c'est assez,

Je suis plus que content," Ne viens jamais ,Ô mort,

 on t'en dit tout autant"

  "La Mort et le Malheureux"

  *************

Les Délicats sont malheureux,

rien ne saurait les satisfaire;

 " contre ceux qui on le goût difficile "

  **************

Si Dieu m'avait fait naître propre à tirer marrons du feu,

cetes marrons verraient beau jeu;

 " Le Singe et le Rat "

 **************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/01/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres