Gustave Flaubert

 

 

 

 Gustave Flaubert

 

Né à Rouen le 12-12-1821

Décédé  le 8-5-57  - à Canteleu au Hameau de Croiset

 

************

 

Son roman Madame  Bovary -1857  ;

lui a couté 56 mois de travail ,

Ayant scandalisé les milieux Bourgeois , lui vaut un procès pour

 

 "  Atteinte aux bonnes moeurs  et à la Religion  "

 

dont il est acquité, cela contribue au succès de l'ouvrage.

le 1-9-1857-

 **********

 

Il entame la rédaction de

 

Salammbo 1862

 **********

 

Roman Historique qui évoque Carthage en révolte

au 3 siècles avant J-C

et cela le fait voyager en Tunisie  Avril et Juin  1858

 

************

 

Ouvrage auquel il consacré sept ans de sa vie publié

en 1869 , il est très mauvais de même pour la tentation

de  Saint-Antoine

 

Mais Flaubert ne recherche pas la célébrité.

 "Je vise mieux, dit-il à son ami   Maxime Ducamp

A me plaire et c'est plus difficile"

 

Epuisé ,dépité de tout  et harcelé par les difficultés  financières.

Il meurt d'une hémoragie cérébrale ,avant d'avoir pu achever,

 

  " Bouvard et Pécuchet

    ****************

 

 

  D'un point de vue littéraire ,

 

 Gustave Flaubert

 *************

 

Est un auteur péssimiste qui se situe  à la charnière du

 

Romantisme  et du  Réalisme

 

A la recherche de la vérité avec la plus grande objectivité

et une précision  scrupuleuse ,  presque scientifique;

Obsédé par le style ,il rature et réécrit  sans cesse ses textes.

Il échange avec ses amis ainsi qu'avec  Louise Colet

qui fut sa maitresse pendant une dizaine d'années,

une impressionnantecorrespondance.

Elle constitue en elle - même  un véritable chef d'oeuvre

qui permet de connaître réellement celui qui considérait

que l'écrivain doit rester absent de son oeuvre.

 

***************

 

Guy de Maupassant , Emile Zola , et Alphonse Daudet

le considérairent  comme leur maître ,

laissant présager de le place de plus en plus importante

qu'il va prendre après sa mort dans la littérature Française

en tant que chef de file de l'école réaliste.

 

 **************

 

Gustave Flaubert  introduit la religion dans ses romans

comme un des éléments constitutifs de la société

méritant un examen satirique  dans son analyse du ridicule,

des abus et des préjugés de son époque;

 

***************

 

Opposé du dogme et aux idoles , libres penseur ,

voire anticlérical , il n'apparait cependant pas complétement

hostile à le religion dans laquelle il voit un facteur d'ordre.

 

***************

 

 

Les Mémoires d'un Fou et LoysXI  (drame )  1838

 

Smarh , vieux Mystère  1839 

 

Novembre  1842

 

Par les Champs et les Grèves  1848

 

L e Candidat -Theâtre   1874

 

Trois contes et bien d'autres encores;

 

****************



08/12/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres